Divers

Les robes de mariée à travers le monde

La robe de mariée représente la même symbolique pour toutes les mariées du monde, chaque pays possède cependant son propre modèle traditionnel. Véritable tradition partout sur la planète, les valeurs liées à l’esthétisme revêtent des aspects totalement différents. Certains pays d’Europe persistent plus ou moins dans la classique robe blanche. Tandis que d’autres peuples arborent des robes purement traditionnelles reflétant la culture et la religion du pays.

Les robes de quelques pays d’Europe

Chez une majorité de Françaises, la tradition de la longue robe blanche persiste. Tous les modèles sont permis : coupe princesse, sirène, empire, fourreau ou victorienne. Chaque robe a, bien sûr, sa particularité : dentelle, tulle, manche longue, bustier, etc. Le blanc, l’ivoire et l’écru restent les couleurs de référence. L’Espagne a longtemps adopté une robe de mariée typiquement espagnole. Cet apprêt de fête en soie noire était agrémenté de volants en organza ou en taffetas. La tenue était complétée par un châle noir et une mantille en dentelle. De nos jours, les Espagnoles adoptent plutôt une robe blanche près du corps calquée sur la coupe des robes de Flamenco.

Les robes des pays de l’Europe de l’Est

Généralement, au sein des pays de l’Europe de l’Est, le costume traditionnel est de rigueur. La mariée Bulgare affiche une tenue rouge et blanche, remplie de broderies, qui arrive à mi-mollet. Elle est souvent revêtue d’une couronne de fleurs. En Roumanie, la mariée peut choisir d’opter pour une robe de mariée blanche ou un costume traditionnel. La tenue sera alors une robe brodée à mi-genoux, bouffante au niveau des bras. Elle comprend généralement plusieurs couleurs : blanc, rouge ou multicolore, avec des bordures et grosses ceintures noires en dentelle.

Les robes de mariée des pays asiatiques

La mariée chinoise est habillée du Hanfu, une robe traditionnelle d’un rouge flamboyant, couleur qui symbolise la chance et le bonheur. Elle est longue, cintrée à la taille, avec un cache-cœur et parfois sertie de broderies d’or. En ce qui concerne le Japon, la mariée porte plusieurs kimonos blancs superposés. Le tsuno-kakushi, coiffe traditionnelle, est un morceau de tissu rectangulaire qui sert à recouvrir la perruque de la mariée. Cette coiffe est toujours empreinte d’élégance et de sophistication pour faire honneur au caractère sacré du mariage.